Blog d'Yves MASSOT
Blog d'Yves MASSOT

MES CITATIONS PRÉFÉRÉES

Un jour, j'irai vivre en Théorie car en théorie tout se passe bien.

 

Pierre Desproges

Le plaisir se ramasse, la joie se cueille et le bonheur se cultive.

 

Proverbe Tibétain

Les meilleures réparties de Jacques Chirac en hommage à tout ce qu'il a dit et surtout ce qu'il a fait pour la France et pour les Français.

- Ce qui est essentiel pour un politique ce n’est pas le pouvoir mais le vouloir

- S’adressant aux Français il a déclaré "Pas un instant vous n'avez cessé d'habiter mon coeur et mon esprit"

- Ça m’en touche une sans bouger l’autre

- Mon sport favori c’est les barres parallèles ; un bar rive droite un bar rive gauche.

- Les promesses n’engagent que ceux qui y croient

- Bien sûr que je suis de gauche, je mange de la choucroute et je bois de la bière

- Un chef c’est fait pour cheffer 

- J’apprécie plus le pain, le saucisson et le pâté que les limitations de vitesse

- Trop de jeunes se croient sans avenir alors qu’ils sont sans objectifs

- A la foire de Paris, il déclare devant des vaches « ce ne sont pas des bovins, ce sont des chefs-d’œuvre »

- Les emmerdes c’est comme les cons ça vole en escadrille

- Jacques Chirac à table aux côtés de Tony Blair en Angleterre a dit : il paraît que la cuisine anglaise c’est de la merde mais quand on y a gouté on regrette que ça n’en fut pas.

- Dans la vie il y a des hauts et des bas. Il faut surmonter les hauts et repriser les bas.

- 2000. « On rapporte une histoire abracadabrantesque »

- 2001. En parlant des rumeurs à son encontre : « Ce n’est pas qu’elles se dégonflent, c’est qu’elles font pschitt si vous me permettez cette expression !

- Et qui pardonne au crime en devient complice.

- Tout mûrit par le temps et s'accroît par l'usage.

- Le temps est assez long pour quiconque en profite ; qui travaille et qui pense en étend la limite.

- J'ai décidé d'être heureux, c'est bon pour la santé

- Le meilleur gouvernent c’est celui où il y a le moins d’hommes inutiles.

Voltaire

- On ne change pas la société par décret.

- Quand on affronte les problèmes de demain, avec les organisations d'hier, on récolte les drames d'aujourd'hui.

- L'employé est au bas de l'échelle, certes mais au moins il est déjà sur l'échelle.

 

Michel Crozier - Sociologue

Une nation industrielle n'est pas un parc de loisirs où les retraités sont de plus en plus jeunes, les étudiants de plus en plus vieux, les horaires de travail de plus en plus déduits et les congés de plus en plus long. 

 

Helmut Kohl

Les maladies viennent à cheval et en poste et repartent à pieds et à petits pas.

 

Saint François de Sales

- La critique est aisée, l'art est difficile.

- Quand on  fait trop le grand, on paraît bien petit.

 

Philippe Néricault Destouches

- Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste des choses à trouver.

- Le travail c'est la santé ; mais à quoi sert la médecine du travail ?

- Un homme parti de zéro et qui n'arrive à rien, n'a de merci à dire à personne

 

Pierre Dac

- Nous aurons le destin que nous aurons mérité.

- L'imagination est plus importante que le savoir.

- La personnalité créatrice doit penser et juger par elle même car le progrès moral de la société dépend exclusivement de son indépendance.

- Je ne dors pas longtemps mais je dors vite. 

 

Albert Einstein

- Rien n'est permanent sauf le changement.

- L'enseignement est un autre soleil pour ceux qui le reçoivent

 

Héraclite

- Dans les situations tendues, quand tu causes fermement avec un calibre en pogne, personne ne conteste ; y'a des statistiques là-dessus.

- Heureux les félés car ils laisseront passer la lumière.

- Les cons, ça osent tout c'est même à ça qu'on les reconnnait.

- Les conneries, c'est comme les impôts, on finit toujours par les payer.

- Ce mec est un  grand con. Si la connerie se mesurait, il serait mètre étalon ; il serait à Sèvres.

- La connerie c'est pas un métier, c'est une vocation.

- Si tu mets ceux qui brassent de l'air d'un côté et ceux qui te le pompent de l'autre, t'as la climatisation

- On dit que trop d’amour tue l’amour. Dommage que trop de conneries ne tue pas les cons

- J’ai été enfant de chœur, militant socialiste et bistrot. C’est dire si j’en ai entendu des conneries.

- Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche.

 

Michel Audiard

- L'intérêt général a cette particularité qu'il ne s'impose pas à tout le monde naturellement.

- Il ne suffit pas d'être un grand homme, il faut être là au bon moment.

 

Georges Pompidou

- L'homme ne peut faire son bonheur qu'en travaillant à celui des autres.

- Les habitants font la ville mais les citoyens font la cité

 

Jean Jacques Rousseau

La nostalgie du passé et l’angoisse de l’avenir nous empêche d’habiter le présent.

 

Les souvenirs façonnent le berceau d'une nouvelle vie, la mémoire collective les perpétue et l'amour les rend immuable.

 

Quand le doute plane, les certitudes s'envolent ;

Quand le doute s'installe, la vérité vascille ;

 

Maîtriser sa destinée impose de la rigueur, de la lucidité et de la persévérence. Pour y parvenir, le travail est indispensable et la chance aléatoire.

 

La rumeur prend sa source dans une discussion de caniveau, est relayée par des pervers et a pour finalité de salir les gens propres.

 

Dis moi qui tu aimes et je te dirai qui tu... hais !

 

La folie du coeur grandit l'âme et décuple les forces.

 

Il n'y a pas de bon régimes alimentaires sans pèse personne

Blog de 

Yves MASSOT

Nombre de visiteurs

Nouveau site DUAH

Nouveau site internet

"SOS garde d'enfants"